Retouche ou pas retouche

Je reviens sur un débat déjà ouvert sur la version précédente d’une photo par semaine.

Les commentaires avaient été nombreux et intéressants, les avis variés.

Il est dommage que cela ait été perdu.

Mais c’est ainsi.

 

Pour ou contre la retouche des photographies ?

Tout d’abord qu’entend-on par retouche ?

Pour moi, il faut distinguer les actions qui correspondent à du développement et les modifications lourdes.

Un rappel en passant, la retouche photo n’est pas d’hier. Les premiers photographes déjà utilisaient leurs pinceaux pour effectuer quelques modifications.

Cependant, elle est devenue plus facile et les outils existant sont très puissants.

Et surtout je pense que notre environnement est désormais très demandeur en « camouflage » et en faux en tout genre.

Combien de magazines présentent-ils des photographies « naturelles » ?

 Pourquoi pas !

 Comme j’ai commencé à le dire, la retouche n’est pas forcément une mauvaise chose. Sous certaines réserves.

Tout d’abord, je distingue les retouches que j’assimile à du développement : recadrage et gestion des couleurs notamment.

Pour moi, ces actions font partis du processus de la photographie. Avant, à la grande époque de l’argentique, ces opérations étaient obligatoires et se faisaient en laboratoire.

Désormais, sur le numérique, la gestion des couleurs et le cadrage ne sont plus l’affaire de réactions chimiques et de coup de ciseaux mais de calculs.

Ces étapes restent importantes toutefois pour la qualité, le rendu d’une photo.

Il y a des adeptes du je clique et je garde ma photo tel quelle, ayant en tête que cette photo, non modifiée est ce qu’il y a de plus proche de la réalité.

Cela est faux, non seulement chaque appareil photo a sa « manière » de capter une image, mais en plus chaque élément de la chaîne (carte vidéo, l’écran, l’imprimante…) va apporter sa patte au rendu de l’image.

D’où l’importance de calibrer ces éléments d’ailleurs.

La retouche/développement est juste un moyen de ré-équilibrer, de re-créer la vision que l’on a eu au moment du déclic (sauf si on a la main lourde et que l’on tombe dans des couleurs, des teintes improbables).

Il en va autrement, lorsque l’on commence à faire des modifications plus lourdes, à supprimer des éléments par exemple.

Nous ne sommes plus dans la représentation d’un existant, mais dans de la création.

Ce n’est pas « un mal« . C’est seulement un exercice différent. C’est de la création. on prend, on enlève, ou/et on ajoute des éléments pour obtenir quelque chose de nouveau, un autre « réalité ».

L’important c’est utilisation qui est faite de l’image

 Créer est toujours une bonne chose.

C’est l’utilisation qui est faite de la création qui peut l’être moins, beaucoup moins même parfois.

J’ajouterai qu’en plus, dans le cas de la photographie,  il n’y a pas forcément besoin de retoucher une image pour en faire un « mauvais » usage, ou en tout cas faire passer un message différent.

Voici un exemple trouvé sur le net (issu d’une exposition en Suisse, sur l’image mensongère. N’hésitez pas à me contacter ou à laisser un commentaire si vous en savez plus).

En faisant simplement varier le cadrage, le message passé est différent.

Soldat irakien entouré de soldats américain (2003)

Soldat irakien entouré de soldats américain (2003)

 

Et donc ?

 Je récapitulerai mon avis sur la retouche ainsi :

  • La retouche que je qualifierai de retouche/développement fait partie partie de la photographie. Cela fait parti des étapes normales de la création photographique. Même si les outils ont bien évolués le processus reste proche.
  • Les retouches photo plus lourdes constituent un autre art, une autre pratique. Ni meilleure, ni pire. C’est juste une autre discipline.

Sur 1 photo par semaine, la plupart de mes photographies ont été développées.

Dans mon flux de production, après la récupération des photographies, leur classement, leur tri, j’ai une étape durant laquelle je les recadre (éventuellement) et règle la colorimétrie et le contraste.

Il m’arrive de faire des modifications plus lourdes.

Si c’est le cas, je les classe dans un chapitre à part ou au minimum j’indique les modifications effectuées.

Ombres, lumière et montagnes

Ombres, lumière et montagnes par Rémi Lagoguey

Version retouchée par un participant (Bertidom. ) du forum sur Virusphoto.

Version retouchée par un participant (Bertidom. ) du forum sur Virusphoto.

Et vous, quel est votre avis concernant la retouche ? Votre approche ?

Amicalement

Rémi

This entry was posted in Conseils and tagged . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge